La chute des dents des séniors

Contrairement à la chute des dents de lait, la perte des dents définitives n’est pas un processus naturel. La chute des dents des séniors est en grande partie due aux maladies parodontales. A partir de l’âge de 30 ans, les bactéries commencent à s’installer dans les tissus environnants les dents des adultes. Au fil des années, de véritables nids de bactéries se créent et causent des dommages à la dentition. Certaines mesures peuvent être prises pour éviter ce problème. Nous faisons le tour de la question de la chute de dents de séniors dans cet article.

Les causes de la chute des dents

Etant donné que l’accumulation de bactéries cause les maladies parodontales, une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut donc être considérée comme la première cause de la chute des dents. L’accumulation de tartre sur les dents provoque la formation de plaque dentaire. La plaque dentaire est un environnement favorable aux mauvaises bactéries. Les sucres contenus dans certains aliments que nous consommons sont transformés en acides qui nourrissent ces agents pathogènes et agressent l’émail des dents. Au niveau du parodonte, des poches de bactéries se forment et fragilisent les tissus autour des dents en l’absence de brossage de ces dernières: cément, gencives, os alvéolaire, tissus conjonctifs et ligaments péridentaires. Endommagés, les tissus n’arrivent plus à soutenir convenablement les dents qui se mettent à bouger et finissent par tomber.

Les risques encourus face à la perte des dents

Selon ce dentiste à Laval, la perte des dents peut impliquer de la malnutrition chez les victimes. En effet, le problème de nutrition peut avoir diverses sources comme les problèmes socio-économiques ou la prise de plusieurs traitements. Avoir des difficultés à mastiquer cause des problèmes de nutrition car les personnes édentées ont un régime alimentaire moins riche que les personnes qui ont des dents. En effet, le choix des aliments est plus restreint. A cela s’ajoute la perte de goût qui vient avec l’âge avancé et la faiblesse intellectuelle et physique. Un autre risque encouru par les séniors qui perdent leurs dents est l’accident vasculaire cérébral ischémique. Effectivement, il a été démontré dans une étude effectuée aux Etats-Unis que les maladies parodontales sont sources d’infections qui peuvent provoquer l’AVC. Selon cette étude, les personnes ayant moins de 25 dents ont 57% de risques de subir un AVC.

La prévention : la meilleure solution

Suite à la perte des dents, les solutions de remplacement ne manquent pas. Depuis le dentier jusqu’aux implants dentaires en passant par le bridge, les séniors disposent d’un large panel d’options pour remplacer leurs dents. Néanmoins, la meilleure solution est la prévention. Ainsi, au fil des années, toute personne devrait prendre des mesures d’hygiène bucco-dentaire minutieuses. Les rendez-vous annuels chez le dentiste peuvent servir à effectuer régulièrement un détartrage. A un moment donné, les nids des bactéries parviennent à un stade qui nécessite un curetage pour être bien enlevés. Il convient aussi de surveiller certains signes inquiétants comme des gonflements ou des saignements au niveau des gencives. Lorsque ces symptômes apparaissent, il faut aller voir rapidement le dentiste.

Appareil dentaire: pourquoi ? Les conseils d’un orthodontiste à kirkland

A quel moment est-il nécessaire de porter un appareil de prévention ? Deux raisons principales conduisent au port de l’appareil de prévention des dents. En premier lieu, il a le grincement des dents qui est plus communément appelé : le « bruxisme ». Inconsciemment, une personne grince des dents durant son sommeil.