Qu’est-ce-que l’intervention psychosociale ?

Dans la vie de tous les jours, on fait face à différents problèmes. Même si on est assez fort psychologiquement, arrive un moment où on est fatigué de se battre. Il se peut aussi que l’on se retrouve face à une situation qui est trop difficile à gérer. Effectivement, certains évènements malheureux comme le décès d’un proche ou un accident grave peuvent provoquer des traumatismes. Les personnes victimes de ces évènements ont souvent besoin d’aide et d’accompagnement pour retrouver une vie normale et ne pas se laisser dominées par leurs émotions. C’est dans des cas comme cela que l’on a besoin de l’intervention psychosociale.

Champs d’action de l’intervention psychosociale

Selon cette clinique médicale privée à Repentigny, les équipes psychosociales peuvent aider et soutenir pour clarifier différents besoins et problèmes. On peut classer ces besoins et problèmes en 3 catégories : familiaux/domestiques, professionnels et les problèmes individuels. Pour les besoins et les problèmes familiaux/domestiques, il s’agit notamment des problèmes conjugaux et des habiletés parentales. Il y a aussi les difficultés de comportement chez l’enfant et l’intégration des enfants à besoins particuliers. En ce qui concerne les soucis professionnels, il y a par exemple la gestion du stress et l’épuisement professionnel ou burn-out. Enfin, les problèmes individuels englobent tout ce qui est estime de soi, troubles anxieux et dépression.

Objectifs de l’intervention psychosociale

Bien que le champ d’action de l’intervention psychosociale soit vaste, les objectifs restent les mêmes : soutenir et aider les personnes en difficulté. Il ne s’agit pas ici de soutien financier ou matériel mais essentiellement d’appui émotionnel. Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge et précurseur de la démarche psychosociale, a mis en avant le bien-être des victimes de la bataille de Solférino. La bientraitance est le terme qui peut englober les activités en intervention psychosociale. Il convient de préciser qu’il ne s’agit nullement de prise en charge psychologique ou thérapeutique. Néanmoins, cette intervention permettra un début de guérison et aidera à définir plus facilement la thérapie à adopter.

Attributions d’un intervenant psychosocial

La première qualité que doit avoir un intervenant psychosocial est le sens de l’écoute et de la communication. En effet, ce dont les victimes ont le plus besoin est une personne à qui pouvoir parler ouvertement. Verbaliser les ressentis est une étape importante pour retrouver le bien-être et trouver les solutions thérapeutiques adéquates. Pour une bonne écoute, il faut de la maturité émotionnelle. L’acteur psychosocial peut se retrouver face à une situation choquante ou traumatisante, il faut qu’il soit assez fort pour ne pas lui-même être affecté par ce qui se passe ou ce que lui confie la victime.  A part cela, l’intervenant doit avoir un diplôme dans un domaine approprié comme la psychologie, le travail social ou encore la criminologie. La disponibilité et la flexibilité peuvent aussi être des atouts majeurs pour l’acteur psychosocial. En effet, les patients peuvent faire des crises ou avoir besoin de se confier à différents moments du jour ou de la nuit.